Le test

Après un troisième épisode réussi, les Saints sont de retours avec en prime le président des States dans leur équipe . A la base prévu en DLC, « Enter the Dominatrix » est finalement devenu Saints Row IV ! Bonne idée ou idée totalement barrée de la part du studio Volition ? On voit ça tout de suite ;)

Petit point sur le contexte

Mettons les choses au point, à la fin du 3ème épisode de la licence, vous devenez président des États unis mais très vite des Extraterrestres vont prendre le contrôle total  de la terre et vont kidnapper toute l’équipe du Président ! Dès lors sans trop savoir pourquoi on atterrit dans un monde virtuel qui ressemble de peu ou de loin à … Matrix !

La pillule bleu ou la… Oups pardon la porte bleu ou la porte rouge !

Soyons clair à la base le nom du DLC n’était pas un hasard, ce jeu est une grosse parodie de Matrix ! Saints Row IV prend place dans une simulation (qui est en fait  Steelport : le monde du 3ème épisode)  et on peut à tout moment se téléporter dans le monde réel en passant par des portes « magiques » (prenez ça comme des cabines téléphoniques dans Matrix)

saints-row-iv-playstation-3-ps3-1371063824-010 saints-row-iv-playstation-3-ps3-1371063824-009

Notre héros se voit bénéficier au fur et à mesure de pouvoirs complètement surréalistes à l’image du super saut ou encore de la télékinésie !  Comme tout Saints Row qui se respecte, on a toujours accès à des tonnes de voitures et des armes plus ou moins loufoques les une que les autres. (oui oui le Pénétrator est toujours là bande de vicieux !)

L’ objectif ( basic ?)  tout au long du jeu est finalement de récupérer toute l’équipe des Saints perdue dans la « matrice » pour finalement butter le responsable de toute cette mascarade !

Beaucoup de clins d’œil mais une perte d’identité notable .

Ce qui m’a frappé en jouant à ce jeu , c’est le nombre impressionnant de clin d’œil au monde vidéoludique ! On a quelques passages assez drôles notamment en infiltration lorsque l’on se prend pour Snake sous un carton  . Il y a aussi ce passage où l’on joue à une mini jeu nommé « Saints of Rage » en référence évidemment à Street of rage célèbre jeu 2d de beat them all !

Bref j’ai vraiment bien aimé toutes ces petites références. Malheureusement tout ne m’a pas plus dans le jeu , même si les pouvoirs sont vraiment énormes et totalement délirant , je trouve qu’à force de les utiliser on s’échappe peu à peu de l’esprit d’un Saints Row classique . Les martiens , les supers pouvoirs : ou est l’esprit Gangster  ??? Peut on réellement parler de GTA Like ? Je ne crois pas.Par exemple les pouvoirs sont tellement géniaux qu’on oublie complètement le transport en voiture ou moto …

C’est dommage car le jeu bénéficie d’une super bande son avec du Kendrick Lamar et du Cypress Hill  à écouter pendant qu’on condu…euh qu’on vole !

saints-row-iv-playstation-3-ps3-1376480301-062 saints-row-iv-playstation-3-ps3-1376480301-017

Des bugs et des bugs mais une durée de vie satisfaisante .

Le jeu est plutôt fluide même s’il rame quelques fois quand on sauvegarde. Le plus agaçant pour moi c’est que j’ai reproduit une vingtaine de fois un bug de sauvegarde qui bloquait complètement le jeu ! Obliger de rebooter la PS3 toutes les demi heures je peux vous assurer que c’est Ultra lourd. Il m’est aussi arrivé de passer sous la map…

Malgré toutes ces approximations , Saints Row IV est un jeu ultra fun et totalement addictif pour tous les fans des mondes ouverts . Sachez qu’il vous faudra une quinzaine d’heures de jeu pour terminer la trame principale et une quarantaine d’heures pour terminer les quêtes secondaires et obtenir le trophée platine.

Comme dans les autres Saints Row , il y a la présence de défis pour pimenter un peu le gameplay. Malheureusement la difficulté est assez mal dosée, du coup certains défis sont ultra faciles et d’autres assez compliqués. Au niveau de la recherche, des objets comme les « clusters  » et les journaux audios seront à retrouver dans la map (il y a un total environ 1200 clusters à retrouver sur toute la map !)

Au final, je dirais que mon avis est mitigé, Koch Media nous propose un jeu délirant et complètement What the fuck .  Les nombreux clin d’oeil et cette parodie générale de Matrix sont plutôt drôles mais malheureusement on se croirait presque dans un Saints Row 3 à la sauce Martienne. Les nombreux bugs à répétitions sont assez frustrants et  la licence perd son identité dans ce 4ème épisode .

Néanmoins en attendant GTA V ça fait largement l’affaire et pour environ une quarantaine d’heures de jeu , il ya  de quoi s’amuser seul ou coopération à deux !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)