Review

À Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n’importe quoi pour vivre le « rêve américain » et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve… Pour se donner toutes les chances d’y arriver, il dresse un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et… lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu’ambitieux.

pic1_NPNG

En observant la bande annonce, on se dit que c’est un film bourrin à la Michael Bay, or en voyant le film, on est surpris de l’aspect scénaristique.  Si vous veniez chercher l’action, vous y trouverez l’humour noir. No Pain No gain nous emmène dans la vision de plusieurs personnage à la recherche de l’impalpable « rêve américain » de sa culture du chiffre, de la performance et du dépassement de soi. Ce sont des personnages entêtés qui foncent avec conviction sous les conseils de notes prises dans une conférence « pour réussir sa vie » et d’un plan échafaud é de tel manière qu’ils sont obligés bien souvent d’improviser pour parvenir à leurs fins. Résultat, ça marche, et c’est là qu’on se dit « c’est fou ! » mais non, c’est ça le pire : c’est une histoire vraie. Ca me fait penser à la phrase de Jean-Claude Duss : « oublies que t’as aucune chance, vas-y, fonce ! On ne sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher… »

no-pain-no-gain-critique

A côté de ça, l’œuvre, dans son aspect technique, en elle-même peut paraitre pesant de par ses ralenties sur -exagérés quelques fois, ses travelings a 360° passant d’un mur à l’autre comme pour Bad Boys 2. Certes, on retrouve la patte du réalisateur d’avant comme d’un retour à la série B et d’une maturation de ses erreurs passées.

Vous trouverez, en deuxième surprise dans ce film, la prestation de Dwayne Johnson très convaincant dans son rôle de catholique prêchant la non-violence.

12/20, à voir entre potes.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

[Critique] No Pain no Gain, 8.0 out of 10 based on 2 ratings