Le test

La team de braqueurs la plus déjantée au monde revient enfin sur nos machines. Un retour fort attendu si l’on en croit les chiffres de vente. En effet, les créateurs annonçaient à la sortie de ce second opus, plus de 1.6 millions d’exemplaire vendus pour le premier épisode. Dont 80% en version dématérialisée. De quoi rendre jaloux pas mal de développeurs. Une question se pose dès lors, pourquoi un tel engouement pour ce jeu ?

La réponse est simple, Payday 2 comporte tout ce dont un amateur de shoot a toujours rêvé. Un thème excellent, jusqu’ici inexploité et magnifiquement manié. De l’action trépidante dans toutes les missions. Ainsi qu’un mode multi-joueurs en coopération sans problèmes de serveur, où règne une super bonne ambiance.

payday-2-pc-1373017350-009 payday-2-pc-1376495130-027
L’interface principale du jeu est splendide. Elle vous plonge instantanément dans le monde du crime organisé. Tout d’abord, les missions (online ou local ) s’affichent désormais aléatoirement sur la carte de la ville en vue satellite en spécifiant la valeur du contrat, là aussi aléatoire afin de vous proposer des difficultés et des gains différents. Certaines missions peuvent en comporter plusieurs afin d’augmenter votre butin fortement. Mais aussi mettre votre endurance à l’épreuve.
À la fin de chaque partie, tirez au sort une carte et recevez un cadeau. Vous obtiendrez des bonus qui vous serviront à modifier vos armes avec des équipements (silencieux, crosses, viseurs…) mais aussi qui vous permettront de gagner des masques à modifier.
Mais le meilleur reste dans  » la planque  » car désormais, oui, vous possédez votre propre habitation. Dans ces lieux, vous pourrez observer toute votre collection personnelle et voir votre butin s’entasser dans votre pièce coffre-fort. Mais pour l’utilité complète de votre habitation, il nous faudra attendre l’arrivée des cinq DLC promis dans les 12 mois. Des contenus téléchargeables qui pourraient bientôt proposer d’incarner un personnage féminin. Affaire à suivre…

payday-2-pc-1376495130-018 payday-2-pc-1376495130-036

Les missions sont maintenant classées par un système d’étoiles. Les points blancs représentent la somme possible à empocher. Les jaunes, l’expérience à gagner ainsi que la difficulté. Pour les professionnels des casses spéciaux, impossible à recommencer en cas d’échec, ont été implantés.
Comme d’habitude, les objets à récolter (billets, bijoux, or, planches, trousse de soin…) et les objectifs (coffre, PC, alarme, caméra…) apparaissent aléatoirement. Mais il reste « encore une nouveauté  » : des inter-niveaux de fuites dans la rue. Ce sont des petits niveaux où il vous faudra survivre le temps que votre fourgon arrive. Un scénario plus que satisfaisant dans son intégralité se présente donc ici à nous.

Les graphismes sont fluides et plutôt bien réalisés. Chaque détail pouvant constituer une rue, une banque, une villa, un hangar, un musée a été conçu de manière réaliste. Des photos de familles sur les bureaux aux murs qui vous entourent, tout est irréprochable. Le gameplay est le même que dans tout autre FPS, mis à part les interactions avec les objets propre au jeu (planche, scie circulaire, sac d’argent…). L’I.A est super bien calculée, les forces de l’ordres n’hésitent pas à vous tirer dessus et la difficulté est respectée. Même vos coéquipiers, gérés par l’ordinateur, vous réaniment si possible. Que demander de mieux ?

payday-2-pc-1376495130-054 payday-2-pc-1376495130-042

La bande-son est tout simplement démente. La musique sera bien souvent là pour vous aider à vous ressaisir. Des morceaux de mix techno soutenus font de vos parties un réel plaisir. Par contre la boite de nuit propose, contre paiement, de passer de la musique pourrie afin qu’il n’y ait pas trop de civils lors de votre opération. Mais sinon, la bonne musique sera toujours au rendez-vous.
La durée de vie est infinie car même si vous obtenez le niveau maximum, vous ne pourrez pas mettre tous vos points de compétence partout. Cela vous oblige ainsi à réinitialiser ceux-ci afin obtenir la combinaison parfaite pour vous jouer. Tomber sur les bonus (masque, texture, couleur, pièces fusils) vous incitera à continuer aussi. Et pour les prévoyants, économiser de l’argent pour la suite pourrait sembler intéressant.

En conclusion :
Nous avons ici affaire à un jeu d’une excellente qualité. Soigné dans les moindres détails, promettant de nombreuses heures de plaisirs. De plus, son petit prix (+- 40 €) et sa faible taille sur le disque dur en dématérialisé (+- 5600 mo ) sauront, peut-être, convaincre les derniers septiques. Tant de plaisirs nous aident à comprendre pourquoi ce jeu est tant apprécié et font de lui un immanquable.

On a aimé :

  • La possibilité de personnaliser les armes et les masques
  • l’intégralité de la nouvelle interface et ses bonus
  • la planque
  • la durée de vie du jeu
  • l’immersion et l’action proposée

On a moins aimé :

  • Le nombre peu élevé de décors différents.

Au final : 4/5 Très bien

Mephistokillgod (Fun&Zen)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)