Review

Room 237 est un documentaire de 90 minutes qui met en évidence cinq interprétations possible du film “Shining” du Stanley Kubrick, un classique du cinéma d’horreur. Ce film aussi admiré que critiquer lors de sa sortie, est considéré comme une œuvre marquante du genre. Stanley Kubrick est un réalisateur réputer pour sa minutie dans le travail de ses films, son intelligence du découpage… cependant l’adaptation est très loin de l’œuvre littéraire originelle de Stephen King, pour quelle raison?

C’est dans cette ambiance que chaqu’un des interprètes acharnés vont exposer leur interprétation du film : l’un nous évoque que le film dévoile la théorie du complot sur l’alunissage d’Apollo 11, un autre la dénonciation du génocide indien, un autre sur la solution finale de Hitler et l’Holocauste, une autre nous évoque les faux raccords et la spatialisation de l’hôtel et enfin le dernier nous renvoie sur l’aspect de messages subliminaux du film…

Le réalisateur nous renvoie chaque interprétations en sonore dans la continuité chronologique, l’image est un support à la narration. Il ne se contente pas de nous afficher platement les propos interprétés et tenus sur le film, mais de nous montrer que l’interprétation est “tirer par les cheveux”.

room237_2 31VITALI3-articleLarge

Le film nous exposes 5 théories compatibles entre elles, en avançant dans le documentaire on constate qu’elles se contredisent, je pense notamment à la théorie du personnage de Bill Watson. Cette théorie peux être assimiler aux diverses interprétation de la Bible : Ce film montre l’absurdité de l’homme a vouloir sans cesse interpréter/expliquer ce qui n’est pas compris…

Bref, un documentaire profond traité avec un léger humour, comme au moment ou le réalisateur arrête volontairement l’image du film car l’un des interprètes console sa fille qui est en train de pleurer, ou la volonté du réalisateur a exagérer à l’aide de l’image les propos tenus par les interprètes.

Je tiens à préciser qu’il s’agit d’un documentaire, et il est toujours un peu difficile d’admirer le cinéma réel. Il faut aimer le cinéma de Kubrick, aimer le cinéma en générale et avoir une certaine expérience du cinéma réel pour contempler à sa juste valeur ce genre de film. Je parle de « cinéma réel » car la notion de documentaire aujourd’hui n’a pas la même signification. Si vous considéré Micheal Moore comme un réalisateur de documentaire, vous vous tromper, il s’agit plus de journalisme que de cinéma réel proprement dit. Le style est différent est peu paraître long et fastidieux… Je ne conseil pas ce film pour des soirées entre amis, pour cause, vous aller vous faire défoncer.

banner

Room 237 s’apprécie après un bon « Shining » de Kubrick que l’on a déjà apprécié plusieurs fois auparavant, voire déjà découvert les autres « Shining » (film ou livre), le soir en deuxième partie de soirée (22h-2h du matin) tout seul ou a deux avec un Médoc.

Pour le dessert, je vous conseil grandement de voir “Opération Lune” un documentaire (journaliste) moyen métrage sur la théorie de l’alunissage. Ce dernier est également excellent en apéritif : http://www.youtube.com/watch?v=dgE-itSYdJ0

Bonne dégustation…

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)