Evénements

7 décembre 2014

[PGW 2014] Le compte rendu par Deep !

On commence à prendre le coup, fin octobre/début novembre rime avec le (ou la) Paris Game Week dans le cœur des gamers. Un salon du jeu vidéo auquel on est désormais habitué, sans surprise dans le fond ( gros jeux de fin d’année présents, compétitions E-sport, coin kids…) comme dans la forme (du bruit, du monde, etc…) . Cette année pas de scandale ni de barrières défoncées pour arracher la version collector du dernier Call of Duty à coup de béquille, plutôt un départ en douceur pour cet événement parisien qui a désormais trouvé son rythme de croisière durant ces vacances de la Toussaint, permettant d’attirer un plus grand (et jeune) public.

 

Plus grand, mais plus beau ?

En attendant les chiffres de la fréquentation de cette année, le premier chiffre à tomber avant le début était « 30% », comme 30% de bornes de jeux en plus. Si je ne me suis pas amusé à compter le nombre de machines pour vérifier la véracité de ce chiffre, force est de constater que le salon était en effet bien plus grand et aéré que l’an passé, avec 3 pavillons distincts pour l’ensemble des activités. Le coin « Kids / écoles / rétro gaming & jeu à la française » est comme toujours une mise en bouche avant le plat principal, à savoir le pavillon principal et l’ensemble des éditeurs. Un dernier pavillon a été cette année entièrement consacré à l’esport et sa scène gigantesque. Les allées plus grandes pour déambuler, ainsi que ce petit passage en extérieur pour souffler un peu entre les pavillons ont fait un bien fou. Un bon point, après moult essais le PGW semble avoir trouvé sa formule, du moins au niveau des espaces hors stands…

En effet, une fois arrivé sur les stands des plus gros éditeurs et constructeurs, la file d’attente est toujours vertigineuse (plusieurs heures de queue) et, là aussi on commence à être habitué, il faut prendre son courage à deux mains pour tenter l’aventure qui mènera à un petit 10 minutes de jeu au bout du suspens.
Les jeux, il est justement temps d’en parler, mais pour finir avec les stands, j’aimerais dire que, visuellement, peu m’auront vraiment marqué cette année … Déjà, il y avait des absents de marque comme EA ou Bethesda. Ensuite, niveau déco on est resté pour la plupart dans le classique. Le meilleur à mon sens restera celui de Dead Island 2 avec son décor californien : faux palmiers, faux marchand de glace… et les meilleurs scores des joueurs inscrits en faux sang sur les murs, sans parler des zombies qui rodaient autour. Ils ont même poussé le délire du camion snack à l’extérieur permettant de se restaurer à coup de « Zombie burger ». Appétissant. Allez place aux jeux…

>Entre jeux déjà connus et nouveautés attendues

Il y a pour moi 3 grandes sortes de jeux dans ce salon, grossièrement :
_ Les jeux déjà sortis comme Destiny, Smash Bros 3DS, Sunset Overdrive, NBA 2K15, Forza Horizon 2 ou FIFA 15 dont l’intérêt d’y jouer dans un salon bondé et bruyant est forcément discutable.
_ Les jeux à sortir TRES prochainement, comptez une quinzaine de jours grand max, comme Assassin’s Creed Unity, Call of Duty Advanced Warfare, WWE 2k15, Far Cry 4 ou PES 2015 dont on sait déjà beaucoup de choses, voir qu’on a déjà pu tester au calme chez soit à l’aide de démo ou de beta.

_ Les jeux prévus pour 2015 mais qui eux, se comptaient sur les doigts d’une main : Evolve chez Microsoft, The Witcher 3, The Order 1886, Bloodborne ou encore Mortal Kombat X chez PlayStation.

Et je ne parle pas des jeux indépendants posés ça et là pour combler les espaces, et des jeux à rayonnements spécifiques comme Singstar, Skylanders ou Just Dance par exemple.

L’offre était par conséquent très large mais il faut savoir que si on espère toucher une tonne de jeux en exclu 6 mois avant leur sortie on peut être déçu. Des jeux comme The Division par exemple ont eu droit à des présentations sur scène, mais les vidéos montrées étaient exactement les mêmes que celles de l’E3 par exemple.

Conclusion :

Comme à chaque fois, sans accréditation ce salon est certainement un calvaire du fait des queues interminables et de la rareté des goodies.

Si l’année dernière l’effet de surprise de la « new gen » battait son plein, cette année les bornes étaient essentiellement des PS4/XBOX ONE et annonçaient le futur sur ces plate-formes. Mais comme ce « futur » est déjà là avec certains jeux bientôt dispo, on ne peut s’empêcher de penser que ce salon est aussi pour certains un immense catalogue de Noël jouable. Reste les quelques perles et découvertes toujours appréciables dans ce salon majeur devenu un classique…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)


About the Author

Dimgoal
Developer Multimedia/Web at UShareSoft and blogger at DimGames.fr , a blog about the videos universe and the HighTech.




 
A ne pas manquer :
 

 

[Test] SSD Crucial MX300 275 Go

Que faire d'un ordinateur portable dont les composants sont vieux et prennent la poussière ? La plupart du temps on va choisir d'en racheter un autre neuf, moderne et  jeter le vieux à la poubelle, alors qu'avec une petite s...
par Dimgoal
0

 
 

Les jeux mobiles Nintendo

Nintendo est une grande entreprise japonaise créée en 1889. Elle est spécialisée dans les jeux vidéo et les consoles de jeux. Elle a conçu et commercialisé en des milliards d’exemplaires, des centaines de jeux vidéo d...
par Dimgoal
0

 
 

La Nintendo switch

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important que vous sachiez ce que « Nintendo » représente vraiment.
par Dimgoal
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *